lundi 21 janvier 2019

Journal de lecture : Les coleman, "Brève histoire de l'igloo africain"








C'est un grand plaisir que nous offrent les éditions Le Grand Tamanoir avec la publication de Brève histoire de l'igloo africain de Les Coleman, présenté et traduit par Michel Remy. Cet auteur des plus singuliers est peu connu en France. Comme nous le précise le traducteur dans son introduction, il est l'un des continuateurs du surréalisme en Angleterre. Son tempérament le porte tout naturellement vers l'humour, dans son écriture et ses dessins comme dans sa vie. C'est chez lui une disposition radicale de l'esprit, avec ce qu'elle implique de mise à sac de tous les concepts, des idées toutes faites, des préjugés de toutes sortes, des certitudes. Et comme il n'est pas Anglais pour rien, il pousse souvent l'humour dans ses retranchements logiques jusqu'au nonsense. Les aphorismes dont il nous crible dans ce livre sont comme des récifs dans la mer démontée du sens, et si nous sommes bien sur un bateau il n'y a pas de capitaine. À vous de tenir le cap comme vous pouvez. Et si de toute façon vous vous noyez, ce sera dans un grand éclat de rire.



Extraits :

Un paquet ficelé à l'intérieur.

Un pont ne doit allégeance à aucun des côtés. 

Un escalier horizontal.

Pouvez-vous nous rendre visite hier.

La copie était parfaite, c'est l'original qui était imparfait.

le travail d'un point d'interrogation n'est jamais terminé.

Une girafe avec des chaussures à hauts talons.

Deux jambes de bois valent mieux qu'une.

Le suicide, c'est quand on divorce de soi.

Il pouvait compter tous les doigts d'une main sur les doigts de l'autre main.

Le bateau dans la bouteille a coulé.

Un ventriloque qui a perdu la voix.

Une corde est une échelle sans échelon.

Narine : une partie manquante du nez.

Précaution : il faut laver l'eau avant de la boire.

une baguette de sourcier pour trouver de l'eau chaude et de l'eau froide.

La mort est le principal mobile des meurtres.

Monter le volume du silence.

Midi et minuit sont voués à ne jamais se rencontrer.


................................................................

                                                     Alain Roussel


Les Coleman/Brève histoire de l'igloo africain/éditions Le Grand Tamanoir (100 pages, 12€)










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire